Bonjour

Bonjour

Réalisé par Yasujiro Ozu
Durée : 1h34
| 1959 | Japon
Ma note :

Synopsis

Nous sommes à la fin des années 50. Minoru et son petit frère, Isamu, vivent avec leur famille dans un quartier paisible de la banlieue de Tokyo. Enfin, paisible, il ne l'est qu'en apparence. De nombreux désaccords et malentendus règnent au sein du voisinage, à commencer par chez Minoru et Isamu dont les parents ne sont pas d'accord pour s'équiper d'une télévision. Les deux enfants décident, sans vraiment en mesurer les conséquences, de faire une grêve de la parole afin d'obtenir l'objet tant convoité...

L'avis de Benshi

"I love you !" répète à tout bout de champ Isamu. Impossible de résister à la bouille adorable et à la malice de ce petit garnement. Dans Bonjour, comme dans la plupart de ses autres films, Yasujiro Ozu dépeint la famille japonaise dans tous ses états, en proie aux changements de la société. Le langage participe à l'humour de cette chronique sociale et familiale burlesque, mais il sert aussi à interroger les rapports humains. L'anglais par exemple (la langue de l'occupant américain au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale) sert dans ce film aux enfants, à clouer le bec aux adultes et à détourner leur attention pour aller regarder les matchs de sumo, sur le poste de télévision des voisins. Ainsi, les outils de la mondialisation ne vont pas forcément à l'encontre des traditions ancestrales, semble vouloir nous dire Ozu. Le temps passe et chaque génération vit avec son temps. Le cinéaste interroge toutes les formes de communication possibles, y compris le silence, le fait de parler pour ne rien dire ou encore le langage corporel. Ce dernier est d'ailleurs l'occasion de scènes hautement burlesques qui ne manqueront pas de faire rire les jeunes spectateurs. Avec leurs copains, Minoru et Isamu s'amusent à émettre des pets en se touchant le bout du nez. Le gag pourrait être grossier mais il ne l'est nullement grâce à un bruit qui est plus proche du klaxon que de celui du pet. Sous la direction d'Ozu, la poésie n'est jamais loin de la comédie, ni de tout autre genre d'ailleurs. Bonjour, dans son éloge de la fantaisie et de l'inutile, n'est pas sans rappeler Mon Oncle de Jacques Tati, réalisé un an plus tôt en France.

Pour quel public

Yazujiro Ozu est parvenu à réaliser un film très accessible sur les subtilités du langage. A savourer dès 7 ans !

Bonnes raisons d'aller voir le film

1
pour entendre Isamu dire "I love you"
2
pour toutes les ressemblances avec les films de Jacques Tati (en particulier "Mon Oncle")
3
pour découvrir le cinéma d'Ozu, un immense cinéaste japonais
4
pour ce mélange de légereté et de mélancolie

Infos complémentaires

Les films de Yasujiro Ozu ont été découverts sur le tard en Occident. Ils font, dans leur grande majorité, partie du gendai geki, un genre très populaire au Japon, mettant en scène le quotidien avec réalisme. Bonjour appartient lui aussi à ce genre. Il est sorti en salles, en France, 35 ans après sa sortie au Japon. Ozu est pourtant l'un des réalisateurs japonais les plus connus à l'étranger avec Akira Kurosawa. Ces deux cinéastes, un petit peu comme les frères Lumière et Georges Méliès, ont incarné et continuent d'incarner chacun une certaine vision du cinéma. Ils ont inspiré nombre de cinéastes. L'oeuvre d'Ozu est d'une grande cohérence thématique et esthétique. L'utilisation quasi systématique du plan "à hauteur de tatami" est une des caractéristiques d'une partie de son oeuvre et notamment de Bonjour, dans lequel ce cadrage permet de donner une vision d'enfant sur ce monde au fonctionnement purement japonais, et qui peut en même temps tellement faire écho au notre. 

Avec Bonjour, Yasujiro Ozu a réalisé un remake de l'un de ses propres films : Gosses de Tokyo, sorti en 1932. Bonjour, malgré ses couleurs, sa bande son amusante, et sa forte dimension burlesque n'apparaît pourtant pas moins profond dans sa réflexion sur la société que le film muet et en noir et blanc dont il est inspiré.

Pour aller plus loin

Vous trouverez des outils pédagogiques sur Bonjour en suivant ces liens :
> sur le site Transmettre le cinéma (un site d'accompagnement des dispositifs scolaires) : http://www.transmettrelecinema.com/film/bonjour/
> sur le site des Enfants de cinéma : http://www.enfants-de-cinema.com/2011/films/bonjour.html

Une émission sur Yazujiro Ozu sur France Culture : http://www.franceculture.fr/emissions/une-vie-une-oeuvre/yasujiro-ozu-1903-1963#

Bonjour est inscrit au catalogue du dispositif national Ecole & Cinéma. Retrouvez la fiche "en famille" sur la plateforme Nanouk

Fiche rédigée par Chloé

Discussion