Minuscule : la série

  • Thomas Szabo Hélène Giraud

  • 125 min

  • 2013

  • France Canada

Synopsis

A la ville ou à la campagne, les insectes sont partout, même quand on ne les voit pas. Curieux et aventureux, ils explorent et s’approprient le monde qui les entoure et personne n’est à l’abri d’une bonne farce. Découvrez la vie privée des insectes dans une série de 25 courts épisodes !

Voir plus
Voir moins

L'avis de Benshi

Une coccinelle facétieuse, des mouches belliqueuses, d’étranges araignées aux longues pattes, des fourmis noires travailleuses, des fourmis rouges terrifiantes… Et n’oublions pas les mignonnes chenilles dodues ! Voilà un joli portrait de famille pour les petits habitants des bois. Dans la série Minuscule, nous découvrons les insectes de manière ludique aux côtés de la petite coccinelle, personnage principal de Minuscule : la vallée des fourmis perdues, qui fait ici ses premiers pas. 

C’est dans les décors réels de forêts, de villes ou d’îles que font irruption nos petits héros animés en trois dimensions. Les paysages sont magnifiques et c’est une belle occasion de découvrir la campagne française sous tous les temps, même par grand vent. Et pas seulement… Dans Zzz dans le métro, nous faisons le tour du métro et nous montons en avion dans Parapluie et cocotiers

A la campagne, la ville est partout présente par les bruits de moteur que produisent les animaux. Et à la ville, la présence de ces petits insectes, si souvent passés inaperçus, nous la fait découvrir sous un jour nouveau. Dans cette histoire sans paroles, le bruitage et la musique créent un langage drôle et absurde. Chaque personnage a un thème, un son qui l’accompagne et le définit tout au long de l’aventure (c’est ce qu’on appelle le scoring). Il pourrait d’ailleurs être drôle de chercher l’origine exacte de ces sons. Un moteur pétaradant ? Une scie coupante ? A vous de mener l’enquête ! 

Ces bruits de la vie ne sont d’ailleurs pas non plus si éloignés du cinéma. Lors des fameuses batailles entre mouches et coccinelle, les coups rappellent ceux des cartoons ou de films anciens. La musique semble souvent tout droit sortie d’un western ou d’un film burlesque. Comme avec Charlie Chaplin ou Buster Keaton, les gags se multiplient et les courses-poursuites sont nombreuses. Il ne faut pas oublier que ces petites bêtes sont de sacrées farceuses. Au pays des insectes, l’humour est roi et l’ironie reine !

Envisageant le monde par le macroscopique, la série développe un propos écologiste intéressant en montrant la beauté de ces lieux et pense également à nous donner de jolies leçons de vie (vous pourriez en apprendre beaucoup sur la façon d’allumer un feu de cheminée). Une belle manière de découvrir quelques petits coins de nature mais aussi d’éveiller notre curiosité au cinéma. Jeux de mots rigolos et clins d'œil astucieux se multiplient au cœur de ces aventures tumultueuses et surtout dans les titres (La fourmi sifflera trois fois et Zzz dans le métro, pour n’en citer que deux). Petit cinéphile, sauras-tu les retrouver ? 

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

A partir de 3 ans, les enfants adoreront découvrir les péripéties de la coccinelle et de ses camarades, à la ville, à la campagne et même sous les cocotiers. L’absence de dialogues et l’humour des bruitages devraient rapidement les séduire, tout comme les aventures trépidantes de ces drôles d’insectes.

Voir plus
Voir moins

Les bonnes raisons
  1. Pour les situations cocasses dans lesquelles se trouvent les protagonistes
  2. Pour le travail sur le son particulièrement humoristique
  3. Pour faire une balade en forêt, en ville ou sur une île en bonne compagnie
  4. Pour retrouver les héros de Minuscule : la vallée des fourmis perdues
  5. Pour l’étonnant mélange d’animation et de prises de vues réelles

Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

Une animation inventive La technique d’animation de Minuscule est particulièrement étonnante. Mêlant images de synthèse et décors réels, elle intègre les petits insectes en 3 dimensions aux forêts, métros et autres lieux comme si le cinéma faisait vraiment irruption dans la réalité. Pour ce faire, les réalisateurs ont filmé des paysages de nature ou de ville, puis les animateurs et graphistes se sont appropriés ces images pour y ajouter les coccinelles, sauterelles et autres fourmis créées à l’ordinateur. 

Des péripéties infinies au pays des insectes La petite coccinelle et ses compagnons des bois ont eu droit à deux longs métrages : un premier en 2013, Minuscule - La vallée des fourmis perdues et un second en 2017, Minuscules 2 - Les mandibules du bout du monde. Un troisième film est apparemment en développement… Mais avant cela Minuscule était un court métrage qui a donné lieu à la série diffusée sur France 2 et France 5 à partir de 2006. Une sacrée épopée pour ces petits insectes !

A toi de jouer ! Découvre les animaux de Minuscule - la vallée des fourmisperdues avec cette fiche d’accompagnement te permettant de mieux identifier les insectes et de comprendre en détails la réalisation de ce film.

Voir plus
Voir moins

Rédigé par :